Questions diverses

La Flavescence Dorée ne concerne-t-elle que la Bourgogne ?
Non. D'autre vignobles français sont concernés (Languedoc, Bordeaux....), parfois depuis de nombreuses années. La maladie est apparue en France dns les années 50. Elles s'est également installée dans d'autres pays européens (Italie, Espagne...)

L'expérience des autres vignobles nous sert-elle ?
Oui. Dans le courant des années 80, la méconnaissance de cette maladie et de tout moyen de lutte ont entraîné la diparition de plusieurs centaines d'hectares de vignes, voire d'entreprises (caves coopératives dans le Languedic notammen). Avec le temps, on a compris la façon dont la malfie se porpoage et les moyens de lutte ont été adaptés. Ainsi, la surveillance su vignoble est apparue indispensable. Aujourd'hui, dans les régions où la maladie gagne de nouveau du terrain, le constat est clair : la surveillance s'est relâchée, en même temps que la mobilisation professionnelle, et le traitement à l'eau chaude n'est pas toujours appliqué.

Existe-t-il des auxiliaires et si oui sont-ils efficaces ?
Des recherches ont été effectuées par plusieurs structures telles que l'IFV ou l'INRA d'Antibes. Elles démontrent l'existence d'auxiliaires mais le parasitisme reste largement insuffisant pour envisager une lutte biologique.

Un plant TEC peut-il être contaminé après plantation ?
Oui, le TEC n’est pas un vaccin. Une cicadelle de la Flavescence Dorée peut tout à fait transmettre le phytoplasme à un plant initialement sain.

Existe-t- il des risques de contamination par le sécateur ?
Non